Parmi les éléments les plus importants à évaluer avant d’acheter un vélo électrique, il y a le moteur. Il en existe différents types : moteur de moyeu avec réducteur (très fiable), moteur de moyeu à entraînement direct (fiable mais plus lourd) et moteur monté au centre (facile à démonter et avec un meilleur barycentre). Ce dernier assure un équilibre entre la maniabilité et la fiabilité des véhicules. Idéal pour une utilisation fréquente en ville, la pédale ou le capteur de puissance est le dispositif qui permet de calibrer l’entrée du moteur. Le capteur de pédale est placé sur la roue et permet une assistance plus agile. Le capteur de puissance, placé sur le moteur, offre une poussée plus constante mais plus modérée. La première est plus adaptée à ceux qui recherchent un mode de transport urbain, tandis que la seconde offre un style de conduite plus naturel et sportif.Quant à la batterie, il faut se demander s’il s’agit d’une technologie brevetée par le constructeur du vélo ou par un tiers. C’est ce qui détermine sa facilité de remplacement. D’autre part, la durée de la batterie dépend de nombreux facteurs non objectifs (poids, terrain, type d’utilisation), il est donc bon de faire confiance à une marque reconnue. Les piles au lithium sont actuellement la meilleure technologie. Il n’est pas nécessaire d’attendre qu’ils soient presque complètement déchargés pour les recharger. L’inconvénient est un prix plus élevé que celui des batteries au plomb et au nickel-hydrure métallique. Toutefois, le prix initial élevé est compensé par de meilleures performances et une durée de vie plus longue.

CONSEILS POUR L’UTILISATION D’UN VÉLO ÉLECTRIQUE

La conduite d’un vélo électrique n’est pas exactement comme celle d’un vélo normal. Il est donc conseillé de s’entraîner avant de se lancer dans la circulation. Pour les premières pédales, il est préférable d’utiliser un niveau d’assistance plus léger. De plus, sur un vélo électrique, les poids sont plus importants et le centre de gravité est différent : il est plus difficile de changer de trajectoire rapidement. Les accélérations ne sont pas toujours faciles à gérer. Vous devez vous habituer à gérer l’assistance comme s’il s’agissait d’une boîte de vitesses et garder à l’esprit que les freins sont plus sollicités que sur un vélo normal. C’est pourquoi le respect des distances de sécurité est encore plus important que d’habitude.

Enfin, pour rouler à vélo électrique en toute sécurité, il est bon d’avoir quelques accessoires. Bien qu’il ne soit pas obligatoire (sauf sur les routes interurbaines), il est fortement recommandé de porter un casque de vélo. En particulier, les modèles qui intègrent des microphones connectés au smartphone, qui peuvent effectuer des appels d’urgence automatiques en cas d’accident. Il est également conseillé d’acheter un kit de réparation portable, un gilet réfléchissant et des lampes accessoires. Avec le vélo électrique, le vélo devient plus sûr, plus rapide, plus pratique et plus facile : il a toujours été respectueux de l’environnement.